forum langage

Qui veut contrôler les esprits, contrôle le langage
Nous sommes le Ven 23 Juin 2017 11:21

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Pour commencer
Message non luPosté: Lun 11 Mar 2013 22:38 
Administrateur du site

Inscription: Mar 29 Jan 2013 17:10
Messages: 69
L'une des règles de grammaire les plus importante est la conjugaison. C'est l'accord des différents termes entre eux par rapport aux temps (passé, présent, futur) de l'action et l'accord plus général avec les temps utilisés dans l'ensemble du texte; c'est aussi l'accord en genre et en nombre des termes ayant une relation dans une phrase.
Cela permet de situer et d'appréhender correctement une description. En effet, qui ne peut accorder le verbe s'ôte le privilège de situer une action dans l'espace et le temps, en s'empêchant de communiquer efficacement car les incertitudes de son discours ou de sa lecture laisseront un sentiment de flou, d'inachevé.

N'étant pas un spécialiste de la question, je laisse le soin aux érudits d'apporter leurs lumières, de lancer les premiers fils, et de conforter, infirmer, préciser ce qui en est succinctement dit plus haut.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour commencer
Message non luPosté: Ven 6 Nov 2015 07:55 

Inscription: Jeu 5 Nov 2015 07:38
Messages: 1
Bonjour,

Le langage est un protocole de communication oral ou écrit qui se doit d’être le plus nuancé et précis possible. La conjugaison apporte son lot de précisions dans la langue française, ce qui semble être moins vrai dans certaines autres langues. Je me souviens d’un collègue vietnamien parlant couramment le français, qui m’avait dit « j’achète une Renault neuve, et elle est déjà en panne ». Au fil de la conversation, il a précisé que cet achat datait de deux ans. Comme je lui faisais remarquer qu’il aurait pu préciser ce détail, il m’a appris qu’en effet, mais que sa langue maternelle ne comportait pas de temps de conjugaison, et que c’était le contexte qui donnait tout le sens du propos. Et justement, à mon avis, la performance d’un langage peut se mesurer, entre autres qualités, au fait qu’une phrase puisse véhiculer le maximum d’informations, même sortie de son contexte. Dans cet exemple, la langue française (la seule que je pratique couramment, puisque c’est ma langue maternelle) est bien pourvue en matière de conjugaisons.
Par contre, je déplore que cette langue, que j’aime, souffre d’autant de « bugs » incompréhensibles, en particulier par le nombre d’exceptions aux règles de grammaire qu’elle comporte, et, surtout, d’exceptions aux exceptions. Juste un exemple : un animal, des animaux, mais un festival, des festivals. Une autre règle fait que les verbes du premier groupe à la deuxième personne du singulier du présent de l’indicatif se terminent par un « s », alors que cette règle ne concerne pas la première personne, contrairement aux autres groupes (je mange, tu manges et je prends, tu prends).
C’est le type même de règles qui ne font que compliquer le langage (écrit) sans apporter la moindre nuance ou précision. Le comble du comble, à partir de l’exemple précédent, c’est la disparition du « s » final à l’impératif : pourquoi faut-il écrire « mange ta soupe » au lieu, en toute logique, de « manges ta soupe » ?
On se demande de quels esprits tordus sont sorties ces règles absurdes. Il y a probablement des raisons historiques à ces incohérences, mais alors pourquoi la langue française n’a-t-elle pas évolué sur ces bêtises, alors qu’elle accepte (par l’Académie) de plus en plus de mots issus de langues étrangères ? Et vous, qu’en pensez-vous ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour commencer
Message non luPosté: Dim 13 Déc 2015 03:28 
Administrateur du site

Inscription: Mar 29 Jan 2013 17:10
Messages: 69
Merci de votre intervention palomar.

Je suis d'accord avec vous quant au surcroit de précision de l'accord qui amène parfois à une orthodoxie inutile à la compréhension d'un partage par l'écrit. Les conjugaisons désuètes n'ont plus court autrement que par la poésie nostalgique. Cependant, sans aller vers cet excès de volonté de réforme, et au contraire, l'objet de ce fil a pour fonction de tenter de rétablir les manquements contemporains aux imprécisions laissées par la mauvaise conjugaison et qui sont nuisibles aux échanges par écrit. La cible se veut d'abord un traitement des approximations qui entraînent des flous sémantiques, des inférences (déductions hasardeuses et souvent fausses), des troubles cognitifs que les aléas de la conjugaison opèrent. Exemple:

"J'ai transgresser une règle de la conjugaison"

Si vous prononcez cet exemple vous entendrez le passé composé, une action effectuée; mais dans son écriture l'infinitif indique généralement un non-fait, un potentiel du présent qui ne se résoudra que dans le futur. Ici l'absence d'accord induit une contradiction temporelle qui, non seulement rend la lecture plus difficile, mais sape en profondeur l'intelligence de la communication quant à la précision des faits.
Bien entendu le con-texte permet de retomber sur ses pieds, lorsque la langue est pratiquée couramment; mais il en va autrement des non-pratiquants qui auront fort à dépenser en énergie pour rétablir le sens. Quant aux traducteurs automatiques... ^^


Votre exemple rapportant la non conjugaison verbale dans certaines langues est assez révélateur quant aux casses-têtes (chinois) auxquels sont confrontés nombre de traducteurs qui doivent souvent attendre la fin d'une phrase pour pouvoir la traduire. Cette absence de situationnisme temporel écarte nombre de langues des échanges diplomatiques qui, eux, ne souffrent pas l'imprécision et certains contournements possiblement qualifiés d'abusifs ou démagogiques (assez bien illustrée dans votre exemple).

La frilosité des académiciens quant aux réformes se comprend car changer ne serait-ce qu'une seule règle dictée à grand renfort "d'éducation nationale" sur des populations aussi éparses que les francophones prend des décennies. L'usage ou le non-usage viennent à bout de cet immobilisme, obligeant souvent à refondre des règles ancestrales dans l'urgence.

Une petite précision que j'aimerais apporter à votre première phrase: ce n'est pas "le langage" mais la langue qui correspond à votre définition. Le langage est un domaine beaucoup plus vaste qui inclut les échanges verbaux.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com