forum langage

Qui veut contrôler l'esprit contrôle son langage
Nous sommes le Ven 27 Nov 2020 18:55

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message non luPosté: Dim 9 Fév 2014 14:47 
Administrateur du site

Inscription: Mar 29 Jan 2013 17:10
Messages: 71
Comportement

L’espèce des fourmis possède en chaque individu deux estomacs:
- l’un est individuel comme chez toutes les espèces;
- l’autre est nommé ja.bot et se trouve chez la famille des hyménoptères (abeilles, guêpes, fourmis, frelon, etc.).


Fichier(s) joint(s):
est_fourm.jpg
est_fourm.jpg [ 10.5 Kio | Vu 12636 fois ]



Si vous êtes observateur et vivez près d’un nid de fourmis, vous pourrez constater que celles qui se croisent sur les chemins du terrain de chasse procèdent très souvent à un rapprochement de leurs têtes pendant un court instant. A ce moment elles échangent entre elles une portion du contenu de l'estomac social. Estomac au singulier car une fourmilière ne possède qu’un estomac social (ou commun) réparti dans tous les individus. Ce procédé porte un nom: la trophallaxie.

Hormis pour se nourrir elles-mêmes les fourmis prélèvent depuis le jabot pour alimenter:

- la 'reine' qui est la seule fourmi reproductrice; bien que la polygynie (plusieurs 'reines') soit courante dans les grandes fourmilières;

- les fourmis qui ont cessé d'être ouvrières (et celles qui ne le sont pas encore) pour devenir nourrices et qui se chargent de l'intendance du couvain (œufs, larves, nymphes);

- ainsi que d’autres fourmis qui ne peuvent aller sur le terrain de chasse ou dans les cultures en raison d'une fonction spécifique non directement productive (par exemple les gardiennes surveillant l'entrée du nid).


Interprétation

Les actions de captation/production (chasse, élevage, culture) et de stockage par l'individu dans l'estomac social; ainsi que les actes de répartition alimentaire entres fourmis puis de consommations individuelles peuvent s'apprécier selon trois moments différenciés comme suit:

1. Une fourmi recherche le bien nécessaire et ingère celui-ci dans l’estomac social où commencera la pré-digestion qui consiste en une liquéfaction des matières absorbées.
La phase d’acquisition des matières premières et leur transformation individuelle en matière échangeable est un moment de capitalisation.

2. Ensuite viennent les échanges systématiques (trophallaxie): d'une partie des produits accumulés individuellement; et simultanément des informations sur la nature des produits accumulés.
Le choix des quantités et natures des éléments échangés implique une culture propre à l’espèce: un art de sa cuisine.
Ici est l'un des moments de socialisation de la fourmilière par le don utile à la répartition.

3. La fourmi a la possibilité, étant détentrice d’une partie du capital commun, d'en prélever une part et de l'assimiler dans son propre estomac. Ce dernier moment de l’économie de la fourmilière est, chez l’individu, un procédé d’évaluation et d’équilibrage entre le niveau de l'estomac social et le besoin de l'estomac individuel.
L’intérêt général de la fourmilière dépendant des intérêts particuliers à chaque fourmi: le prélèvement sur le tribut devient un moment de repas, un moment de communion par la con-sommation.


Les trois étapes de cette approche sont complétées avec une quatrième qui correspond à la phase hors fourmilière et ne dépend plus d'elle mais de l'ensemble de la faune et de la flore.

4. En poursuivant le chemin de la matière consommée après sa digestion: son transit précède le moment du retour au commun; de la remise à la terre. Pour terminer la boucle la chimie des sols et celle de leur population chthonienne font le 'reste'; réhabilitant la substance dépréciée en nouveau potentiel fertile.


Analyses

Idéologie

Les trois moments (ou étapes) de l’économie de la fourmilière correspondent chez l'humain à trois représentations parcellaires du fonctionnement de l’économie globale; les dissociant idéologiquement par le foisonnement des langages et leurs projections sémantiques souvent dissonantes. Alors que dans les faits, sans le clarifier, nous utilisons aussi ces trois moments simultanément mais avec différentes présentations dogmatiques dont certaines sont à la solde d'intérêts très particuliers; alors que ces trois étapes sont concomitantes du même ouvrage et que le défaut de l’une entraîne progressivement la disparition des deux autres.

Quels que soient les noms donnés à un principe économique et à ses règles d’influences politiques: l’économie se compose de ces trois moments que sont la capitalisation, la socialisation et la rétribution (retour sur le tribu).


Médiation

Le bien de consommation transformé en liquide échangeable par les fourmis est assimilable à une marchandise/monnaie en ce qu'elle permet la répartition du capital (issu de l'effort commun) et la subvention des fourmis astreintes au fonctionnement de la fourmilière.

De part la mutualisation systématique du contenu de l’estomac social il devient facile pour quiconque de se débarrasser totalement d'une fourmilière par l’empoisonnement de quelques fourmis sur les dizaines de milliers que comptent un nid moyen. Cette destruction, le plus souvent définitive, se fait par un puissant poison à retardement qui parvient de proches en proches jusqu’à la reproductrice.
Notons que, de façon analogue, les humains et leur systémie de l'information sont tout aussi vulnérables à l'empoisonnement cognitif de masse par une ou plusieurs 'erreurs' passant par une source de large diffusion.


Souveraineté

Il apparait que la désignation 'reine' pour la fourmi reproductrice soit due au fait qu'elle effectue par la fréquence de sa ponte la régulation des naissances de deux façons: quantitativement et qualitativement (les fourmis sont toutes physiquement spécialisées). En cas d'empoisonnement systémique la spécialisation de la reproduction confiée à un seul individu représente un point faible voire fatal. Cette unicité de la souveraineté sur la reproduction peut s'apparenter à la concentration d'un pouvoir politique chez l'humain. Les erreurs ou carences d'un souverain unique se transmettent à tous.
Il est à noter que les fourmis spécialisées comme la reine ou les fourmis-soldats n'ont qu'une souveraineté limitée par le fait qu'elles ne sont majoritairement pas partie prenante de l'affectation des subventions en marchandise/monnaie issue de l'estomac social. Alors que chaque ouvrière, polyvalente dans les modes de production (chasse, culture, élevage), se perçoit comme souveraine sur la destination du fruit de sa production de marchandise/monnaie.


Fichier(s) joint(s):
antique.jpg
antique.jpg [ 34.68 Kio | Vu 11386 fois ]




Prospective

Cette présence de l'estomac social, programmée génétiquement chez les espèces sociales, nous révèle un sens 'oublié' par l'humanité depuis longtemps, un sens de l'échange rationnel et bien des raisons de retrouver le sens commun à l'économie humaine.

Le ca-co-so-ïsme, né le 7 juillet 2013, est le résultat de l’amalgame graphique des termes désignant les trois principaux dogmes politiques terrestres (capitalisme, socialisme et communisme), augmenté d’un suffixe (ïsme) qui isole le principe.

Le cacosoïsme sert aux fourmis, aux abeilles (et d'autres descendants des hyménoptères) depuis la nuit des temps et a sans aucun doute servi aux humains (voir dans le même forum Un sens à la monnaie). Ce qui a amené à rechercher, grâce à l’abstraction monétaire, une ré-adaptation de cette redécouverte à la circulation monétaire humaine présentée ici sommairement:
- en utilisant plusieurs monnaies locales, l'une pour la consommation et d'autres uniquement destinées à la subvention périodique des 'entreprises';
- en instituant une monnaie commune à l'humanité entièrement dématérialisée qui relierait les monnaies locales (nationales) toutes entre elles à l'échelle de la planète;
- ainsi qu'en remettant le sens de circulation de ces monnaies en conformité, c'est à dire en miroir, avec les circuits des 'matières' échangées (matières constituées soit d'atomes soit de pensées).

Essais mis en hypothèse dans Un Motif à L'Aévolution, puis développé dans La Souveraineté Monétaire Individuelle Gouvernementale.

Lien direct vers la suite: Un motif à l’Aévolution


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 1 message ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com